Les petites voilures


Bel attiédi printemps, voilà que tu fais naître
A s'exposer par paires tous les deux ou trois mètres
De farouches bipèdes toutes drapées de noir
Effrayant les enfants à gaspiller mouchoirs.
Température oblige, pauvrettes dégoulinent
Deux poussettes à la main et l'humeur chafouine
(Sans compter le dernier enfoui au creux des reins.)
Il fait chaud sous les voiles, c'est loin d'être serein
Mais de provocation elles vont exagérer
Dans cette mascarade afin de nous prouver
Que des rayons solaires il faut se protéger
Voire laïcité envoyer balader.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire